Edito

Jean-Pierre STEIN
Président de la CMCAS de Nice
CMCAS Info 118

Après l’élection du président MACRON et passé l’état de grâce, le rythme des réformes rattrape les salariés, les retraités et les étudiants de notre pays. Fini les belles phrases retour à la dure réalité.

Première mesure qui mérite qu’on s’y arrête c’est l’augmentation de la CSG (Contribution Sociale Généralisée) de 1,7% au 1er janvier 2018. Pourquoi ? D’abord parce que c’est un changement total du financement de la Sécurité Sociale qui passerait des cotisations vers la fiscalisation. Mesure Oh combien injuste pénalisant les salariés et surtout les retraités car elle ne sera pas intégralement compensée par les baisses de cotisations ou des hausses de salaires ou par des augmentations de pensions. Alors que dans le même temps les cotisations patronales elles, elles baisseront pour réduire le coût du travail ! Un comble quand les dividendes explosent… Et puis qui dit moins de cotisations dit moins de recettes et donc obligatoirement un déficit plus important. C’est logique. Donc encore plus des mesures d’austérité sur tout le secteur de la santé, l’hôpital, les remboursements d’actes de soins, les médicaments, etc., etc…

Deuxième mesure c’est la baisse des APL (Aides Personnalisées au Logement) de 5 euros. Déjà encadrée par des mesures d’attribution (revenus, composition familiale, type de logement) cette mesure s’appliquera aux étudiants ou retraités les plus pauvres. Alors que dans le même temps le gouvernement prévoit la suppression de l’ISF (l’Impôt Sur la Fortune). Et comble de l’hypocrisie on va demander aux propriétaires de prendre en charge les 5 euros en diminuant les loyers.

Comme le disait un humoriste sur une radio périphérique :

“MACRON C’EST ROBIN DES BOIS, IL ENLÈVE AUX PAUVRES POUR DONNER AUX RICHES”.

Une seule réponse, la mobilisation la plus large possible afin de contrer ces mesures rétrogrades et antisociales.

Certains Électriciens et Gaziers se croient à l’abri, protégés par leur statut. Il n’en est rien et sans une mobilisation de toutes les organisations syndicales certains Employeurs des IEG se voyaient déjà, profitant de la loi travail XXL, modifier en profondeur nos règles statutaires. Mais comme ils sont tenaces ils vont revenir à la charge ! Et la campagne de presse actuellement en cours dans les médias sur les régimes spéciaux, et nos soi-disant “avantages” n’est que le premier étage de la fusée. Diviser pour mieux régner, l’adage est toujours d’actualité.

Cela m’amène à vous parler de notre actualité : les Élections de CMCAS qui auront lieu du 16 au 22 novembre 2017. Nous reviendrons dans les pages intérieures sur les modalités pratiques du vote. Actifs et Retraités, vous allez voter pour renouveler les Conseils d’Administration. Le taux de participation sera un marqueur fort car il témoignera de notre attachement à notre statut. Plus il sera élevé et plus il sera compliqué d’attaquer nos “conquis”.

Chacun votera en son âme et conscience pour l’organisation syndicale de son choix. Mais rappelez-vous que ce sont les élections de la proximité et ne tombez pas dans le piège d’une simple redistribution ou du chacun pour soi. Nos Activités Sociales doivent évoluer, se moderniser tout en restant sur nos valeurs : la Proximité et la Solidarité avec le bénéficiaire.

ALORS VOTEZ POUR PRÉSERVER NOTRE CMCAS.« 

 

 

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2017 CMCAS Nice

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?