Edito

Jean-Pierre STEIN
Président de la CMCAS de Nice
CMCAS Info 114

Je ne pouvais pas démarrer cet éditorial sans revenir sur le drame atroce qui a touché notre belle ville de NICE le 14 juillet dernier. Au nom du conseil d’administration je renouvelle toutes nos condoléances aux familles des victimes de cet acte barbare et souhaite le meilleur aux blessés.

Oui c’est vrai plus rien ne sera comme avant. Mais il faut relever la tête, repartir de l’avant et ne pas oublier le vivre ensemble.

Vivre ensemble ne veut pas dire être laxiste ou trop permissif.

Vivre ensemble c’est respecter la République et ses lois.

Vivre ensemble ne veut pas dire avoir peur de l’autre, de nos différences.

Vivre ensemble c’est tendre la main, c’est partager, faire la fête.

Et comme l’écrivait le poète Aragon :

« Certains jours, j’ai rêvé d’une gomme à effacer l’immondice humaine. »

================================================================

En réfléchissant à l’écriture de cet éditorial, j’ai fait un retour en arrière d’un an et j’ai relu mes précédents écrits. RIEN n’a changé. Notre société est immobile, nos hommes politiques sont en campagne permanente et nous promettent le changement. Mais quel changement ? Tous les sujets « délicats » sont reportés !!!

Dans l’actualité des Electriciens et des Gaziers, il y a deux sujets essentiels. Le premier concerne l’avenir des entreprises et à entendre nos dirigeants la situation est grave !!! Et pour une fois je vais être d’accord, oui la situation est grave. Mais à qui la faute, qui a pris les mauvaises décisions ?

EDF et le gouvernement persistent et signent pour avancer à marche forcée vers le projet « Hinkley Point » en Angleterre contre l’avis des syndicats et des salariés. Pour y arriver un plan stratégique drastique doit être mis en œuvre afin de réaliser 1 milliards d’euros d’économies. Et qui va le subir ? Les salariés avec des suppressions d’emplois et des dégradations de conditions de travail… Autre conséquence, l’ouverture du capital de RTE. Décision qui permettrait de à court terme d’entrer du cash mais à moyen et long terme c’est se priver d’un outil de pilotage et d’équilibre des réseaux. Et si je pouvais me permettre une comparaison c’est comme pour la privatisation des autoroutes, transférer au privé les bénéfices et laisser au public les augmentations de tarifs ou les déficits. Et je ne vous parle pas de la fermeture de Fessenheim, de la fin du thermique à flamme, d’ENEDIS, des concessions des barrages hydrauliques et d’AREVA…

ENGIE, ex GDF Suez, met en place un nouveau plan stratégique. Enième changement de direction avec cette fois-ci la volonté de devenir le numéro un de la transition énergétique et de la digitalisation. Vente des outils de production électrique classique, réduction des coûts, suppression d’emplois. Etrange similitude…..

Et deuxième sujet, c’est l’avenir des Activités Sociales. Je le rappelle les Activités Sociales sont statutaires et font parties de notre contrat de travail. Ce que nous appelons le salaire sociabilisé.

Principal problème : le financement. La dérèglementation du secteur de l’Energie en est la principale cause. Malgré l’opposition des salariés et de leurs organisations syndicales nous subissons une perte de 70 M€ en trois ans. Des négociations sont en cours afin de pérenniser notre modèle social. Les Employeurs mettent en balance un financement revu avec la remise à plat de la Restauration méridienne, la fin des SLV, des moyens dits «bénévoles».

Dans ce contexte nous n’avons pas le choix, soyons COMBATIFS. Participons aux élections des représentants du personnel et défendons des Activités Sociales pour les Actifs et les Retraités.

« Ne laissons pas certains décider pour nous, nous avons notre mot à dire, soyons acteurs des Activités Sociales de demain ».

edito jean pierre web

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2017 CMCAS Nice

Se connecter

Oubli de mot de passe ?