Edito

Chers(es) bénéficiaires, chers(es) collègues,

Alors que 2020 vient de se terminer, cette année si particulière laisse derrière elle son lot de drames, de désolation et de douleurs. Toutes mes pensées accompagnent les victimes et leurs familles.
Une année marquée par une crise sanitaire sans précédent dite de la COVID 19 qui a mis notre monde sous cloche, confiné des milliards d’individus et a fait des centaines de milliers de morts à travers le monde dont plus de 50 000 en France.

Le temps s’est suspendu le 17 mars avec le confinement de la population. Excepté bien sur l’armée de derniers de cordée, qui s’est assurée que nous puissions continuer à vivre, à l’instar des agents des industries électrique et gazière qui ont assuré sans faille le service public dont ils sont si fiers.

Une France qui tourne au ralenti, sauf pour le patronat et nos gouvernants, puisque, la réforme des retraites, de l’assurance chômage, la destruction de nos acquis sociaux et de notre système de santé, n’ont pas été confinées. Dans nos entreprises, les projets, Hercule, Asgard et plan Clamadieu entre autres sont plus que jamais d’actualité.

La crise sanitaire mais aussi économique et sociale, n’a pas freiné l’appétit d’ogre du pouvoir néolibéral aux commandes depuis des années. Ils en veulent toujours plus. Plus que jamais il est de notre responsabilité d’exiger des politiques publiques sociales à long terme pour ne plus jamais revivre cela. Soyons offensifs, notre mobilisation doit être de tous les instants.

Une année 2020 marquée par la barbarie des attentats terroristes, dont l’assassinat d’un enseignant le 16 octobre dans les Yvelines et celui de trois personnes à Nice le 29 octobre dans la basilique Notre dame de l’Assomption. Une fois de plus, notre département est meurtri par la folie des hommes.

Comme si cela ne suffisait pas il a fallu que le climat s’en mêle. La tempête ALEX a laissé derrière elle un lourd bilan de 9 morts dont deux de nos bénéficiaires, 9 personnes toujours portées disparues et des dizaines de sinistrés, et nos belles vallées de l’arrière-pays niçois défigurées.

Les activités sociales, dans un formidable élan de solidarité des Électriciens Gaziers et des CMCAS de la France entière se sont mobilisées en faisant des dons pour tous, bénéficiaires ou simple sinistrés. La CMCAS de Nice et la CCAS ont accompagné, dès le lendemain de la tempête, tous les bénéficiaires des zones sinistrées et assuré un suivi sur le long terme ; les blessures seront longues à cicatriser.

Les activités sociales et la CMCAS de Nice, fidèles à leurs principes fondateurs, se sont adaptées, ont innové. Un grand merci aux bénévoles, professionnels, élus qui nous ont permis de rester au plus près des préoccupations de nos bénéficiaires.

2021, année électorale, permettra à toutes et à tous de prouver notre attachement aux activités sociales.

Je vous souhaite une excellente année 2021, tous mes vœux de santé, bonheur et joie, que cette année nous apporte la paix et nous permette de retrouver une vie sereine.

« L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire »
Henri Bergson

Jean-Marie RICHIERI
Président de la CMCAS de Nice

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2021 CMCAS Nice

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?