Fête de la CMCAS 2016

Fête de la CMCAS de Nice – Rayet 2016

Chers Bénéficiaires,

Mesdames, Messieurs,

 

Permettez-moi de commencer par des remerciements :

 

Merci à Monsieur CHRISTINA Noel, Adjoint au Sport, représentant Madame Gisèle KRUPPERT, Maire de la Commune de FALICON,

Merci à Laurent POJAGHI, Président de la CMCAS de TOULON,

Merci à Jean-Louis ALLO et FANDINO Christophe (l’ancien et le nouveau Président de la CMCAS de MARSEILLE),

Merci à Jean-Luc GANTOU pour la CMCAS de RODEZ,

Merci à Etienne FASANINO, Directeur du Territoire Côte d’Azur, représentant la CCAS,

Merci à Marc BRIA-BERTER, Chef de Service et à tout le Personnel de la CMCAS de NICE

Mais surtout, un grand merci à vous tous d’avoir répondu à notre invitation.

 

Par votre présence, vous témoignez de votre attachement à votre CMCAS, à ce moment de convivialité et de partage qui sont le ciment du vivre ensemble. Nous avons essayé de faire de cette fête une réunion des jeunes et des anciens, des actifs et des retraités.

Mes premières paroles s’adressent à notre Président, Jean-Pierre STEIN, qui traverse actuellement, au niveau de sa santé, une épreuve difficile. Je tiens donc à l’excuser.

Nous lui souhaitons du courage et un prompt rétablissement.

J’excuse également le Vice-Président Délégué Patrick VARRAULT qui n’est pas présent parmi nous pour des raisons personnelles.

L’été 2016 a été malheureusement terni par un attentat meurtrier survenu le 14 Juillet dernier dans notre belle ville de Nice.

Comme chacun de vous, j’ai une pensée émue pour toutes les victimes, leurs familles, leurs amis et pour tous les habitants si durement touchés.

 

« Aussi, je vous demanderai une minute de silence, en hommage aux victimes et aux blessés »

Je vous remercie pour ce moment empli de recueillement.

 Les plaies sont encore vives et parfois l’émotion l’emporte sur la raison.

 Mon optimisme n’est pas de l’angélisme et il faut être ferme, refuser l’obscurantisme, le condamner avec force.

 Aussi, je vous encourage à rester unis, combatifs et surtout à ne rien changer à votre mode de vie.

 Cette année, la CMCAS de NICE et le Conseil d’Administration ont décidé de renouer avec sa fête annuelle, dans un contexte difficile et d’une rare violence à l’encontre de nos Belles et Grandes Activités Sociales.

 Cette journée s’inscrit dans une démarche, non pas d’oublier l’odieux attentat sur la Promenade des Anglais, mais de partager, de sourire à la vie et de rester debout.

 2016 est le 70ème Anniversaire de la Nationalisation et du Statut du Personnel des Industries Electrique et Gazière,

 2016 c’est 70 ans de solidarité,

 2016 est aussi marqué par un chantier d’éducation populaire d’envergure : la refonte du Projet Educatif des Electriciens et Gaziers.

Notre socle éducatif commun contribue à donner un sens à notre ambition éducative. C’est aussi pouvoir vous impliquer dans la construction de la politique Jeunesse de vos Activités Sociales.

 

Depuis 1946, les Activités Sociales de l’énergie se construisent au quotidien, elles continuent d’être un outil singulier avec cette idée force : que les salariés puissent répondre eux-mêmes à leurs besoins.

 Notre pays connait une situation alarmante (+ de 6 Millions d’inscrits à Pôle Emploi, des millions de précaires, 9 Millions d’hommes et de femmes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Et sur ce fond de désastre social et économique, s’accumulent arrogance bureaucratique, mépris pour les revendications des salariés, escalade régressive, déni de démocratie, tentation sécuritaire. Mais aussi, déferlement médiatique sans précédents faisant écho aux propos calomnieux, qui stigmatisent les organisations syndicales, jusqu’à la menace d’interdiction des manifestations. Droit pleinement consacré, inscrit dans le préambule de la Constitution de la France. C’EST INADMISSIBLE

 

Dans notre pays où les valeurs de la république sont fortement prégnantes, quand on insulte ainsi les syndicats et les organisations de Jeunesse, on insulte aussi les salariés et la population dans son ensemble. On stigmatise une communauté réelle, aussi bien sur le plan affectif, psychologique, économique et social.

 Et on attise la haine et le rejet.

 Mais il n’y a rien de fatal dans la situation actuelle : DES POSSIBILITÉS existent

 Au gré des manifestations, des « nuits debout » avec de multiples débats et des grèves, des exigences et des critiques pertinentes sur l’organisation de la société se sont fait entendre.

 Un peuple debout, qui vaut mieux que le silence qu’on veut lui imposer, pense, s’exprime, confronte les idées, pour la liberté d’expression, pour des droits sociaux, pour faire progresser la citoyenneté.

 

Chers Bénéficiaires,

 En période de crise, rien n’est plus dommageable que de céder à la tentation du repli sur soi, ou encore de renoncer à participer au mouvement de force collective, seul susceptible d’exprimer haut et fort des exigences légitimes.

 Alors ! Ouvrons le débat et créons le rapport de force par des actions convergentes, condition nécessaire à l’arrêt des reculs sociaux pour des avancées significatives.

 Ce n’est pas une question de moyens, mais bien de volonté.

 Souvenons-nous qu’en 1936, en 1946, au sortir d’une guerre dévastatrice, la situation économique du pays n’était pas florissante.

A-t-elle empêché ce vaste mouvement de grandes conquêtes économiques, sociales, culturelles et démocratiques, aujourd’hui démantelées au nom d’un libéralisme « triomphant »

 C’est l’avenir de nos Entreprises, de notre Statut National et des Activités Sociales qui est en jeu.

  • Avec détermination, il nous faut conserver cet esprit combatif pour assurer la maitrise publique du secteur de l’énergie, le rénover, l’humaniser, le démocratiser.

 

  • Avec détermination, il nous faut maintenir la pression et ouvrir les chantiers nécessaires à la modernisation de nos Activités Sociales, qui demeurent toujours efficaces pour l’économie de notre pays et le bien être des bénéficiaires.

L’action des Électriciens et Gaziers exprime la nécessité de défendre le Service Public et l’héritage des droits sociaux.

Elle porte haut des valeurs de Justice, d’Egalité, de Solidarité, d’Humanité, pour que l’intérêt privé ne supplante pas l’intérêt général.

 Dans l’actualité des Activités Sociales, il faut noter que : les années 2014, 2015 et 2016 ont été marquées par un véritable tournant quant au financement de notre salaire différé, le fameux 1 %.

Les chiffres sont tenaces et quel que soit notre orientation syndicale personne ne pourra les démentir, nous avons perdu, CCAS et CMCAS confondues, quasiment 70 Millions d’euros en 3 exercices. Pour la CMCAS de NICE nous sommes passés d’un budget de 1.450.000 euros à un budget de 1.236.000 euros.

  • Difficile dans ces conditions de pouvoir continuer à entretenir notre patrimoine !
  • Difficile de faire de la Solidarité une priorité ! Je me permets, à cet instant, de rappeler que la CMCAS de NICE a fait preuve de Solidarité avec les Bénéficiaires du bassin cannois, victimes des graves intempéries dans la nuit du 3 au 4 Octobre dernier. Nous sommes venus en aide à une trentaine de famille grâce à la proximité des SLV, à l’élan de mobilisation des collègues. Avec l’aide de la CCAS, quatre familles, qui avaient tout perdu ont été relogées jusqu’en Décembre au Château Agecroft à Mandelieu la Napoule. Enfin, en débloquant par le biais de la Commission « Mutuelle-Solidarité » quasiment 20.000 Euros d’aides.
  • Difficile de continuer à prioriser la Proximité des SLV, des Commissions !

 Cependant, nous avons fait des choix forts en continuant à maitriser nos charges, notre masse salariale pour dégager un maximum de budget sur nos priorités : la Proximité, la Jeunesse, le Sport et la Solidarité.

Cette situation « contrainte », en ce 70ème anniversaire de la création du Statut National, a amené l’ensemble des partenaires sociaux à ouvrir des négociations pour pérenniser nos Activités Sociales. Une première phase de négociations entre les organisations syndicales, les Employeurs et le Ministère de Tutelle s’est déroulée ce Printemps et a défini le cadre de ces négociations. Des groupes de travail paritaires et pluralistes ont « planché » sur le financement, la restauration méridienne, les moyens dits « bénévoles » et les personnels mis à disposition.

Nous sommes à la mi-temps des rencontres, dès cette rentrée, les négociations entrent dans le vif du sujet.

Pour des Activités Sociales d’avenir, qui sachent répondre aux aspirations des Retraités comme des Actifs, il faudra une mobilisation forte.

C’est pour cela que je vous encourage à signer massivement la pétition pour l’avenir des Activités Sociales sur le site de la CCAS ou directement auprès de vos Correspondants de SLV et aujourd’hui même sur le stand prévu à cet effet.

Seul l’engagement du plus grand nombre aidera nos représentants à obtenir un financement capable de répondre aux besoins.

Ne croyez pas qu’à eux seuls il vont obtenir mieux.

Défendre notre Statut, les Activités Sociales, n’est pas une démarche corporatiste. C’est défendre une vision de bien vivre en commun, c’est défendre un idéal de partage, d’écoute et de tolérance.

 

Aidons les à gagner ce combat en leur apportant la force du collectif car ne nous leurrons pas, l’objectif des Employeurs est de réduire nos droits et ainsi leur permettre d’augmenter les dividendes des actionnaires.

 Nous sommes clairement dans un rapport de force et ceux qui l’oublieraient ou l’éluderaient se trompent gravement.

Il faudra certainement d’autres mobilisations et je vous encourage à rester vigilants et à répondre aux appels de vos organisations syndicales pour que nous puissions, le plus collectivement et dans le respect de nos différences, développer les Activités Sociales digne du 21ème siècle.

L’engagement du Personnel de la CMCAS, des Commissions, des SLV, du GAZELEC et des bénévoles dans le cadre des fondamentaux au « Par et au Pour » vont nous permettre, je l’espère, de passer une agréable journée, dans ce cadre magnifique du RAYET.

Je vous remercie pour votre écoute,

Bonne journée à toutes et à tous,

Et maintenant place à l’apéritif et à la musique.

J. COLOMAS

VICE-PRÉSIDENT DE LA CMCAS DE NICE

Discours d’ouverture de la Fête du Rayet 2016

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2019 CMCAS Nice

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?